Au Maroc #1, l’arrivée

Capture d’écran 2014-11-27 à 12.45.36

La troisième journée de stop depuis Rennes a été plus facile qu’espéré… Je voyageais depuis la veille dans un camion français en route pour le Portugal. On s’est arrêté pour la nuit sur une station-service espagnole juste avant Burgos. Quelques bières, un diner et la proposition de dormir à l’abri dans la remorque. Il transportait des plaques de verre alors il fallait faire bien gaffe à ne pas se prendre les pieds dans les sangles… (Haha imaginez l’autostoppeur maladroit qui détruit la cargaison du mec qui l’a ramassé en stop. Sachant que ce mec n’a pas le droit de prendre d’autostoppeur, question d’assurances. Bref rien de tout ça n’est arrivé et j’ai bien dormi.)

Donc, début de la 3ème journée de stop à 5h30, on part à 6h et il me laisse à 9h30 sur une petite aire un peu avant Salamanque (lui part en direction du Portugal alors que je dois foncer au sud sur Séville).
Aire espagnole typique : quelques camions éparpillés qui ne vont pas dans ma direction, de rares voitures qui se contentent d’un tour dans les environs et en plus une température franchement basse, 10 degrés avec le vent (la veille dans les Landes il faisait 24…).
Et finalement je trouve un mec du Sussex qui va à Jerez, 100km après Séville. Consécration. Je ne fais même plus attention à la bruine. De petits angelots chantent des Hosanna autour de ma tête.

Après Jerez, direction Algeciras pour prendre le ferry de 20h45 en partance pour Ceuta, l’une des enclaves espagnoles côté marocain. A 22h (21h heure marocaine) je remplis mon formulaire et je passe la frontière.
Seul ?
mais non héhé.
Un capitaine franco-norvégien rencontré sur le bateau a apparemment
décidé de me prendre sous son aile et c’est assez appréciable : il est 21h à la frontière, il fait nuit, y a des tas de gens qui s’amassent de partout, des dizaines de guichets, des dizaines de douaniers, des policiers un peu partout, et le capitaine franco-norvégien passe au milieu de tout ça, distribue les salam, salam, labes ? salam, on s’oriente vers un guichet, hop salam, hop le formulaire, et bim le pied au Maroc. Je prends le taxi avec lui direction Fidnek, première petite ville marocaine après Ceuta, où on se pose en terrasse. Thé à la menthe, galettes au miel. La Tunisie marque à la fin du match.
Je finis par reprendre le taxi avec lui, direction la marina à M’diq, où il dort sur son bateau. La plage a l’air pas mal pour mettre son duvet mais c’est encore mieux de dormir sur le pont et c’est ce que je fais, après un verre de Jägermeister et plein de discussions (de Djibouti à la vallée d’Ossau en passant par le Cap-Vert, enfin je vais pas tout retranscrire ici vous n’aviez qu’à être là hein).

On écoute ça, entre autres. Ca me rappelle des parties de billard en banlieue.
Le lendemain je prends un taxi collectif jusqu’à Tétouan (oui, on m’a convaincu que le stop ici c’était galère et plutôt du covoit spontané, dommage. Je découvrirai 3 semaines plus tard qu’en fait ça marche crème), et après une rapide visite de la médina je prends un ticket de bus pour Marrakech, puisque je me suis fait une raison pour le stop.

img_1880
J’arrive à Marrakech un peu avant 1h du matin et me mets en route pour la maison de mon couchsurfeur. L’idée est plutôt séduisante : c’est un Danois de 70 ans qui a fait rénover il y a quelques années un riad dans la médina de Marrakech pour en faire des chambres d’hôtes, et quand il n’affiche pas complet il dit oui à des couchsurfeurs.
Après avoir traversé une partie de la vieille ville (il est 1h15 et la grande place Jemaa-el-Fna est encore un peu active), j’arrive au riad.
Ah. 3 jours de stop et 1 journée de bus, et là, hop, une chambre au 2ème étage (tout s’organise autour du patio) d’une maison d’hôtes franchement canon. Je dors sur un matelas, ça fait plaisir de temps en temps. Voyez plutôt :


home
Le lendemain, je fais un grand tour dans la médina, ça parle plein de langues dans les souks, je m’oriente assez bien même si c’est grâce au plan détachable du Routard. Au bout d’un moment ça me gave un peu qu’à chaque coin de rue on me propose du hasch ou des conseils d’orientation (moyennant quelques dirhams) et je finis par
dire que je suis Slovène et que je ne parle que slovène, méthode qui s’avère diablement efficace.
Le soir on va sur Jemaa-el-Fna, le coeur battant de Marrakech à partir de la fin d’aprem où s’installent gargotes, orchestres et charmeurs de serpents, et on mange un bout (une soupe et une assiette de couscous ça revient à 35 dirhams (3,50€)). A 00h15 je suis à la gare routière et j’attends mon bus de nuit, direction Zagora.

Petit supplément musical parce que j’imagine que Strasbourg-Saint-Denis a dû vibrer ce weekend et que ça m’a fait tout drôle de ne pas en être…

 

Le prochain article viendra bientôt, c’est sûr.

Publicités

4 commentaires

  1. C’est trop délectable … ca me rappelle une certaine période de ma vie . Je salive et j’aurai envie de t’accompagner. Gros bisous et nous esperons te voir à Noël . François

  2. Cool ….:) Profite en pour passer à la Librairie française si tu as le temps, ils connaissaient Virgin et étaient/sont amis avec Delphine Bouetard notre ancienne responsable librairie au Champs-Elysées, je sais pas si tu était déjà là… Tu peux leur donner plein de conseils jeunesse et littérature et en plus dcrocher un CDD fin d’année ou un poste pour gonfler ton CV. C’est toujours apréciable non ?
    a + et bonne découverte…
    JD

  3. Aaah, le Maroc c’est chouette 🙂 J’ai eu l’occasion d’y passer un mois avec mon père et mes frères avec un van et une tente, c’est un très bon souvenir 🙂 Si tu n’as pas d’itinéraire précis, je te conseille de passer par le Moyen-Atlas, les couleurs de la terre sont fabuleuses (du moins en été). Voir aussi la mer à Essaouira et admirer les dunes de Merzouga! (Tu peux même te débrouiller pour passer une nuit dans le désert avec des mecs du coin très sympas qui organisent ça, et voir le lever du soleil en haut d’une dune, c’est magique! Mais attention aux scorpions si tu vas faire un petit pipi de nuit 😉 )
    Allez, gros bisous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s