Soudan #8b, …pickup sous le soleil

Je dors avec les chercheurs d’or sur l’aire près des carrières où ils travailleront le lendemain. Carrières à ciel ouvert ou tranchées dans le désert, je ne sais pas trop comment les appeler… Le lendemain, après un petit café au gingembre dans l’une des guinguettes tenue par une Éthiopienne, je reprends la route. Le trafic est erratique, je marche quelques kilomètres histoire d’atteindre une broussaille à piquants non identifiée et de m’allonger dans son ombre. C’est pas l’idéal pour guetter les véhicules et j’en loupe un ou deux, non sans maudire ma négligence. C’est comme ça qu’il croit arriver à Khartoum, le petit bonhomme ?! A part ça je dois faire du tue-tête, mais de quoi ? probablement d’un petit Brassens (j’exerce mon accent sétois) ou de Sympathique, ou d’une invention nawakesque de mon cru à base de (et sur un rythme de Sœur Sourire) « Même si tu piques piques piques, que je te kiffe, petit buisson ; car tu me sauves des rayons, surincandes- cents des Tropiques ». En même temps, épines et canicule, je ne peux pas trop me plaindre puisque comme le dit si bien Shakira, esto es África. J’ai aussi testé Fly me to Khartoum (and let me praaay along the Nile). Que de créativité dans un cerveau qui sue ! (Et pour Shakira il fallait bien une référence, un an après Des tommes à mourir.)

L’image que j’avais en tête, c’était la première planche du Prix de Charon, l’une des aventures de Dieter Lumpen, qui commence par une journée de stop infructueuse en plein désert. Je me demande si la planche n’a pas été retravaillée dans l’intégrale publiée chez Mosquito l’an dernier, j’ai souvenir que la planche se conclut sur un bon coucher de soleil (je vous conseille de jeter un coup d’œil à cette BD d’ailleurs, Dieter Lumpen c’est un sacré personnage et y a de superbes planches)… :

dieter

(Je finirai par m’inspirer de cette planche pour en faire une bannière. C’est sûr !)

La police, d’abord passée dans l’autre sens, finit par me prendre en stop jusqu’à leur poste (une baraque en ciment aux abords de la route et cernée par le désert ; je pense que l’ennui y tue plus vite que la chaleur). Puis après avoir petit-déjeuné avec eux et étanché ma soif (c’est l’eau jaunasse du Nil mais advienne que pourra, j’ai trop soif) (rien n’adviendra), on voit arriver sept ou huit autocars. Un pickup de la police doit les escorter jusqu’à Atbara et je monte à l’arrière, pour une heure et demi de route. Il est midi, je meurs de chaud. Léthargie pendant 200km, il est rude cette fois le stop en pickup, les fesses sur le métal brulant, le soleil au-dessus, pas d’ombre, un ciel sans nuage, intraitable. Au moins, la police ne se préoccupe pas des limitations de vitesse. Derrière le pickup roulant à toute blinde (et passant un checkpoint sans même ralentir, vvviiiiooon) la ribambelle d’autocars se déroule lentement au long de la route. Caravane du troisième type. Une musique bien sentie pourrait presque rendre ça épique.

J’arrive à Atbara momifié de sécheresse.

La suite, c’est de la marche, un soleil éreintant, un peu de stop jusqu’à une station-service où je fais le plein d’eau fraiche, un checkpoint où les policiers après une étude approfondie de mon visa me disent un fort intelligible « find car you no money Khartoum ». Non-anglophone mais efficace, au bout d’un quart d’heure ils convainquent un conducteur de me prendre en stop. En chemin, les pyramides de Méroé à Bejrawiya…

5901955873_3374cbf69c_o
Publicités

2 commentaires

  1. Shakira et Fly me to Karthoum m’ont achevée. J’adore.
    Et mommifié de sécheresse je n’aime pas ça du tout. ACHETE PLUS D’EAU NOM DE DIEU !

  2. Ne te laisse pas mourir de soif Olivier ! Difficilement tenable cette partie du voyage, bravo pour ta patience chantonnesque (fruit d’une insolation heureusement bégigne ? :p) et merci pour la BD, je me la note pour pouvoir la trouver et la lire, elle a l’air chouette. Bonne route 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s