T’es où

Vous pouvez aussi suivre mon itinéraire par ici !

Aujourd’hui (28 décembre)

Au Vietnam, Noël en famille !

Et avant ?

map-norway-9783828305786-3 zoom(2014) En juillet il y a eu la Roria, une chèvrerie dans la vallée de la Tinée, 70km au-dessus de Nice, puis du stop à Montélimar, Montpellier, Lyon. En aout il y a eu un anniversaire en Champagne, deux semaines de paix en Slovénie, encore du stop jusqu’à un anniversaire en Alsace, quelques jours à Nevers. En septembre il y a eu une semaine au Portugal (et une autre pour l’aller-retour en stop), une semaine de vendanges et une à Paris. En octobre il y a eu un trois jours d’anniversaire dans un refuge du Mercantour puis un mariage en Bretagne et ensuite pas mal de route vers le sud… direction le Maroc, deux semaines de vaisselle et de thés à la menthe à Zagora. En novembre il y a eu une semaine à Tagounite, dans le désert marocain, puis dix jours de visites à Ouarzazate, Marrakech, Casa et Rabat, et enfin deux semaines à profiter des derniers rayons de l’été à Tanger. En décembre il y a eu deux jours à Chefchaouen puis la traversée du détroit et la lente remontée vers Paris et Noël… : Cordoue, Valence, Barcelone, Montpellier, Arles et Lyon.

(2015) En janvier il y a eu un peu de coloc à Paris et le départ pour l’Egypte (via Athènes). En février c’est Le Caire et les derniers jours du mois sur Alexandrie. En mars il y a eu dix jours dans l’oasis de Siwa, bien au calme, à aider dans une palmeraie ; puis au Sinaï, à profiter des lagons du golfe d’Aqaba, à prendre une bonne dose de liberté et faire le serveur dans un petit camp de vacances près d’un beau ouadinil En avril, un rapide passage au Caire suivi de semaines à Dahab, dans une petite ferme bio, passées a traire les chèvres, nourrir les poules, arroser les légumes, vendre du fromage… En mai, après une dizaine de jours à la ferme et un dernier rapide passage au Caire conclu par une belle grosse soirée, direction le sud en bus puis en stop le long de la mer Rouge au-delà des resorts d’Hurghada : Shalatin, Quseir, Marsa Alam… Puis direction Assouan. En juin, routine à Assouan : quelques cours de français à donner, des falafels à manger, un premier-jet à travailler, des mots d’amharique à apprendre… En juillet, cap au Soudan par le lac Nasser ! Soleb, Dongola, du stop encore et toujours puis Port-Soudan et ses environs, avant de gagner (à force de pickups)… Khartoum. En aout, Khartoum. J’ai un petit taf de prof de français dans un institut de langues du centre-ville, et je fais mon nid dans quelques colocs au fil des falafels et des jus de citron… et de weekends au bord du Nil. Et puis parfois je vais voir les derviches. En septembre, direction l’Ethiopie, enfin ! Gondar, le lac Tana, Addis. Le café déboite. Le camping en forêt avec les babouins aussi. En octobre, il y a eu une semaine de marche et de stop sur les hauts-plateaux, jusqu’à Awra Amba, un peu de temps passé à Gondar et Lalibela et quelques jours de trek dans les Simien. En novembre, après Aksum, on a randonné entre les monastères du Tigray. Puis ce fut la traque du fantôme de Rimbaud à Harar et une semaine au Somaliland : à Hargeisa, Berbera puis, péniblement, vers Djibouti. En décembre… c’était Djibouti, ses requins, ses plages où dormir à la belle étoile, et quelques jours à Obock avant le grand et temporaire retour : le 21 je suis revenu en France, un peu sonné par le manque de transition, mais bien content de passer les fêtes en famille et le réveillon entre amis.

(2016) En janvier, Lyon et Clermont et Paris, tout le monde à revoir, tout le temps, + une escapade napolitaine ! En février, chill à Paris, arrachage de dents de sagesse puis départ vers l’est… En mars, semaines joyeuses à bénévoler dans une auberge de jeunesse de Skopje et une excursion au Kosovo. En avril, après un weekend à Ohrid, direction la Turquie sur l’ile d’Imbros, puis dans l’Istanbul freegan, puis à un chaleureux festival soufi… avant de stopper jusqu’à un petit village près d’Ankara où poussent les violettes. En mai, voici Konya et les cheminées de fée ! puis cap sur la Lycie, d’abord près d’Olympos dans une charmante maison d’hôtes, puis dans un grand verger près de Fethiye, tout en me promenant en Lycie. En juin, je voyage du côté de Pamukkale, puis pars voir Misou dans le Sinaï. En juillet, je suis de retour en Turquie et la suite du voyage se met en place avec sérénité. Je voyage une semaine avec Lise, d’Amasya aux portes de l’Arménie, puis prends la route de l’Iran avec une seconde étape kurde au pied de l’Ararat et du palais d’Ishak Pasha… Puis c’est l’Iran où, après un désagréable épisode policier, la route se déroule avec aisance, des hauteurs de Babak à Ardabil, puis vers la Caspienne et les consulats de Téhéran (c’est le début de la route W !), pour finir par les étapes incontournables : Ispahan, Persépolis et Chiraz. Aout s’ouvre sur une dizaine de jours d’un bénévolat opulent à Yazd, interrompu par un rapide séjour paperassier à Téhéran ; puis c’est la route du Golestan et de Badab-e Surt, un dernier épisode téhéranais pour en finir avec la course aux visas et quelques jours sur la Caspienne. En septembre, c’est la traversée du Turkménistan : Achgabat, le Karakoum et un départ précipité, puis au Qaraqalpaqstan une agréable nuit en nécropole, une journée sur une mer fantôme et une soirée pleine d’harmonie… et puis la route de la soie pure et dure, Khiva, Boukhara, Samarcande… Après c’est la route tadjike, à la frontière afghane, les merveilles de la vallée du Pandj, de celle du Wakhan et du massif des Pamirs… Octobre commence au Kirghizstan, à récolter du riz, obtenir un visa indien puis démonter des yourtes et faire des crumbles, et s’achève en Inde, avec quelques jours au Cachemire et quelques semaines au Temple d’Or à Amritsar, grande riche expérience… En novembre je suis plutôt posé, principalement dans la jolie petite ville bleue de Bundi, au Rajasthan, et j’écris un livre. En décembre c’est la joie des plages du sud de l’Inde, surtout une ; il y a des hamacs, des feux de camp, c’est illégal d’y dormir donc nous ne sommes pas si nombreux ; j’y rencontre les voyageurs les plus gentils du monde. Voilà, l’année se termine, je retrouve me parents au Vietnam, c’est Noël…

En 2017, c’est vous qui écrivez les articles ?

9 commentaires

  1. Salut Olivier tu t’occupes. C’est pas mal de prendre le temps de voir profites tant que tu peux. Poses toi quand tu en as marre et repars tant que ça te botte.

  2. Salut mon cousin le marcheur!
    Je viens de lire ton Pourquoi 2016 que ton gentil Papa m’a confié et aujourd’hui c’est le déluge et je me suis dit c’est trop beau la pluie!
    Merci ! Je te souhaite une très belle journée et à très vite ta cousine Vannina

  3. bonjour Olivier . Ta mère m’a redonné ton site pour que je t’envoie des petits messages;
    mon paquetage est prêt; dans 3 jours je pars au Ladakh et au Zanskar; j’y étais il y a deux ans; je repars vers le desert et les oasis et les rencontres avec les gens; petit groupe, nous dormirons chez l’habitant; pas du tout la tasse de thé de thierry. Cela fait 6 mois que je pense à ce voyage; le temps va se dilater pour que j’en profite pleinement; bon vent à toi, je t’embrasse. christine

  4. Je viens de tomber sur une citation attribuée à Goethe et j’avais envie de la partager :
    « Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l’un pour donner, l’autre pour recevoir ».

    Merci pour ces articles, merci pour tout 😉

    Je t’embrasse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s